Une histoire de famille

Les années 30

Genève est encore loin, le fief Monnier est Vaudois.

Henri Monnier (deuxième en partant de la droite), arrière grand-père des actuels propriétaires est boucher à la Tour-de-Peilz et exploite, avec l’aide de son fils Marius, le Clos de la Georges à Yvorne.

Les années 40

Départ pour Genève

Marius quitte la Tour-de-Peilz et vadrouille en Suisse allemande pendant quelques années, comme apprenti boucher notamment.

Mais c’est en 1947 qu’il arrive à Genève pour se lancer dans la restauration. Il ne restera pas longtemps loin du monde du vin puisqu’il travaillera en parallèle comme chef caviste à la Champagnisation. 

1954

Les débuts à Dardagny

De 1954 à 1966, avec son épouse, il tiendra le Café de la Poste à Dardagny et travaillera chez les Frères Friederich, négociants en vin à Dardagny également. Parallèlement, il rachète quelques parcelles au village.

Il se lance en indépendant en vinifiant ses propres vins. Il est alors considéré comme un extraterrestre à cette époque ou la coopérative à main mise sur la vigne à Genève.

Au début des années 60, il réunit trois hectares et crée le domaine des Faunes qu’il agrandira peu à peu et, en 1977, avec son beau-fils, il débute la construction de la cave actuelle.

1973

Arrivée de Gilbert Mistral
Le domaine devient Mistral-Monnier

Gilbert Mistral, dessinateur industriel fraîchement débarqué de son sud natal, fils de vigneron en Provence a toujours baigné dans le monde agricole. Son père, cultivateur d’olives et vignerons coopérateur à toujours travaillé la terre.

A la rencontre de la fille de Marius, il décide de poser ses crayons et de troquer la table à dessin pour les pressoirs et la mise en bouteille. Il se perfectionnera en oenologie à l’école de Changins.

 

1983

L’ère de Danielle Monnier et Gilbert Mistral

En 1983, Marius remet son exploitation à sa fille Danielle et à son beau-fils, Gilbert Mistral. 

Le domaine prend à cette époque un essor considérable avec la plantation de nombreuses spécialités encore peu connues telles le Pinot Gris ou le Chardonnay.

Le Domaine grandit encore et atteindra une surface totale de 46ha, tous travaillés par Gilbert et encavés à Dardagny.

 

2002

L’arrivée de la troisième génération

Frédéric Mistral est né en 1977. Il a d’abord suivi une formation d’ingénieur en mécanique et robotique sanctionnée par un diplôme en 1998. Après plusieurs emplois dans l’informatique, la magie du vin et le sens de la terre sont trop forts. En 2005, il obtient son diplôme d’ingénieur en œnologie et viticulture à Changins. Il est responsable de la cave, de la vinification et de la commercialisation.

Ludovic Mistral est né en 1982. Il a d’abord appris le métier de mécanicien automobile avant de, lui aussi, céder à l’appel de ses racines. C’est lui qui s’occupe des vignes en qualité de responsable viticole.

2019

Aujourd’hui

Les temps ont bien changés. Diminution de consommation générale et ouverture des marchés. La grande montée en gamme des vins Suisses ne suffit plus à combler les écarts de coût de production.

La suface du domaine redescend à 20ha de vignes et les rendement à l’hectare sont divisés par deux. La qualité n’a jamais été aussi bonne, merci à vous de continuer à promouvoir les produits Suisses, nous sommes heureux de travailler dur pour vous offrir des vins de plaisir et de partage.

Continuons ensemble cette belle histoire.